dimanche 9 novembre 2008

Exercices à venir autour du travail et à la manière de Maria Héléna VIERA DA SILVA

Née à Lisbonne en 1908, l’artiste portugaise s’est exilée en France dès 1928 où elle a été une des fondatrices de l’école de Paris. En 1930, elle épouse le peintre hongrois Arpad Szenes (mort en 1985). D’abord figurative, au milieu des années 1930, Maria Helena Vieira da Silva ébauche son style en forme de patchwork qui la rendra mondialement célèbre. En 1938, elle accueille dans son atelier parisien le jeune peintres, Nicolas de Staël. C’est dans les années 1950 qu’elle se positionne comme un peintre de premier plan. Elle est morte à paris en 1992.

« Ses toiles reflètent son goût pour les surfaces divisées baignant, surtout à partir des années 1970, dans la lumière si caractéristique du Portugal. (…) Souvent à la frontière entre figuration et abstraction, le monde de cette artiste en quête d’infini est construit à partir d’unités colorées et de lignes qui s’enchevêtrent en créant des espaces labyrinthiques. On pense parfois à Lisbonne, sa ville natale, même si elle y a fort peu vécu. »

Sur le plan des origines, comme de l'esthétique, l'œuvre de Vieira da Silva est une victoire du cosmopolitisme. Comme elle se plaît à le dire, les influences auxquelles elle est soumise « sont diverses et contradictoires », et elle a pris son grain là où il lui a plu de le prendre.

La peinture se présente à elle surtout comme un engagement total de soi mais encore comme un instrument de connaissance.

7 commentaires:

Encre a dit…

De ce qu'on en voit, ça semble magnifique, très dynamique. Je vais tâcher d'en voir un peu plus à son sujet et attendant que tu nous présentes tes tableaux :-)
Merci pour cette présentation.

LPX a dit…

merci,je ne connaissais pas,je decouvre et ta démarche "d'approcher des façons de faire est vraiment interessante".
Bonne peinture à toi.

xavier a dit…

Ouf merci !!! en admirant tes fenêtres j'avais pensé à elle qui m'a longtemps accompagnée je l'avais un peu délaissée merci de parler d'elle .. René Char dit des choses splendides à son sujet...

Gilles a dit…

Je n'aime rien tant que l'oeuvre de Rénica, à la manière de... Rénica !
Là va ma préférence absolue.
Amitié.
Gilles

Rénica a dit…

Encre et IPX :
C'est une femme peintre que j'aime beaucoup avec une démarche intéressante...à suivre

Xavier :
C'est amusant le lien que tu fais avec mes fenêtres et Viera Da Silva...je n'y avais pas pensé. Elle t'as longtemps accompagné ?? Je vais aller voir ce qu'en dit René Char merci.

Gilles : vous êtes un grand flatteur...

Héritage a dit…

J'aime beaucoup l'ambiance de votre blog, bel espace.

Courrier Noir .... a dit…

C'est peintures sont sombres ? Ou il y a juste celle-ci, je vais regarder sur le net, je ne connais pas ce peintre à vrai dire, je ne connais que les plus connus, sourire.

Je t'embrasse fort,
Sueanne