vendredi 14 novembre 2008

Etude 1 acrylique /encre/pastel sec novembre 2008


Un coin de l'atelier : pur pretexte pour tirer des lignes...à la manière de Viera Da Silva

8 commentaires:

Gilles a dit…

Etude... ou : comment donner de la transparence au chevalet de l'artiste, à sa table de travail... comment associer son regard et le nôtre pour, derrière l'objet, filer comme un trait vers... l'infini !
Amitié.
Gilles

Courrier Noir .... a dit…

C'est marrant, ne rit pas surtout, je trouve ce style de peinture très architectural, mais c'est joli.

Je t'embrasse fort,
Sueanne

Encre a dit…

Très dynamique, c'est plein d'énergie! Quel superbe départ.

Cela me donne le goût de reprendre le pinceau chinois, vif et nerveux.

Proserpine a dit…

euh... Je suis un peu perplexe sur cette oeuvre. Mais bon ! Suis pas une experte non plus ! P'tit coucou en passant et bonne semaine !

Claudie a dit…

J'aime baucoup ce côté "design" nouveau.

xavier a dit…

superbe l'encre et le pastel se marient à merveille..Tu me le preteras si je trouve des mots pour l'accompagner???? Bel hommage à Viera da Silva ..

Rénica a dit…

Gilles : filer comme un trait vers l'infini..j'espère que ce sera le résultat final.

Courrier noir : c'est exactement ça Viera Da Silva a travaillé sur la construction de villes...je t'embrasse aussi.

Encre: oui l'encre c'est agréable à travailler, ca change !

Proserpine : je crois que ta perplexité va aller grandissante...ce n'est qu'un début ! bonne semaine à toi aussi.

Claudie :merci pour ton passage

Xavier : of course ! je continue...

Courrier Noir .... a dit…

Tu veux dire que par ses peintures, ses dessins, des infrastructures ont été fondées. c'est génial, être peintre et contribuer à la construction de ville.

Je t'embrasse fort,
Sueanne