vendredi 20 février 2009

La couleur est par excellence la partie de l'art qui détient le don magique. Alors que le sujet, la forme, la ligne s'adressent d'abord à la pensée, la couleur n'a aucun sens pour l'intelligence, mais elle a tous les pouvoirs sur la sensibilité.

Eugène Delacroix

3 commentaires:

Encre a dit…

Pas certaine d'être d'accord pour ce qui est dit du trait - il a une sensibilité qui lui est propre. J'ai toujours été fascinée par ce que raconte Fabienne Verdier de son apprentissage de la calligraphie chinoise : son vieux maître lui fit faire et refaire, durant des des mois, le même trait vertical qu'une force toute végétale devait animer.

Mais bon, c'est quand même vrai que le trait s'interprête, alors que cela est moins évident pour la couleur : on l'aime pour elle-même.

Merci pour ces citations toujours intéressantes - ça reste à mûrir dans une petit coin de la cervelle ;-)
Je t'embrasse Rénica,
Encre

Gilles a dit…

Lourde atmosphère, fort heureusement éclairée par la couleur chère à Delacroix. Oui, je le crois, le trait parle à la tête... tandis que la couleur parle au coeur !
On a chacun sa prison... dont on cherche à s'évader la vie durant.
La création brise les chaînes mieux que la tenaille !
Bonne liberté, chère Rénica !
Je vous embrasse.
Gilles

Rénica a dit…

Encre: c'est fait pour ça pour se questionner...je ne partage pas completement ce point de vue bien que la couleur....

Gilles : pas toujours facile de s'évader... bientôt de nouveaux exercices très différents...